LLouis

Project

FERRARI DINO 246GT # 1971

Roues à rayons Borrani …

Cette belle, fragile comme le verre, n’a jamais été à moi.
Blottie dans mon garage des mois durant, son propriétaire me l’avait confiée au début des années 1980.
Je la dorlotais, roulais très rarement avec, effrayé à l’idée que les pistons ne traversassent le capot.

Et puis, soudainement, son maitre Corse disparait.
Il ne reste jamais longtemps sans venir, je suis moyennement inquiet.
Récupérer une Dino sans frais, elle vaut aujourd’hui 400 000€ …
Mes convictions n’en seraient pas entachées, je suis honnête jusqu’à 10 000.
Tenir en compte, prudemment, que le propriétaire est Corse reste cependant nécessaire.
Il y a des confiances dangereuses à trahir.

Bon je me tâtais, caressait la belle, depuis trop de mois, lorsqu’un matin réapparu son propriétaire.
Heureusement, je ne l’avais pas encore fait disparaître.

Notre homme, dans une chaise roulante, paralysé à vie, avait été fauché par un chauffard alors qu’il était piéton.
Je ne l’ai jamais revu et oublié son nom.
Sûr que la Dino est toujours sur l’ile de beauté.

Le destin, tant irrecevable soit-il, ne se discute pas.
Il y a longtemps que je suis épargné.
Parfois, je m’en effraye.