LLouis

Project

OETTINGER-16S #1983

La première 4 cylindres 16 soupapes que j’ai démontée était une Triumph Dolomite des années 70.
Elle ne m’appartenait pas et cassait chaque semaine.
Le constructeur fit de même peu de temps après.
J’ai donc beaucoup appris.

Arrivé dans le sud de la France en 1981, les poches retroussées, je me suis refait la frite en réparant tout ce qui avait un moteur.

Par miracle, concomitamment arrivèrent les premières golf Gti, dont j’étais le seul, à 200 kilomètres à la ronde à pouvoir régler et réparer l’injection, les fameuses Bosch K-Jtronic.
Le Provençal éclairé, dans les années 80, faisait encore confiance aux carburateurs Weber et 2 minuscules soupapes par cylindre.
Abarth, Alfa Roméo, Alpine, 205 bien sûr encombraient les routes sinueuses du Sud de la France.

Quand arriva en 1983, la première Golf Oettinger 16s, j’étais en terrain connu et devenu le mécanicien incontournable de mon village.
J’aurai plus de succès dans cette entreprise qu’avec ma guitare et ma voix peu entrainée.

La Golf Oettinger, version 1, a été distribuée officiellement par VAG France à 1000 exemplaires environ.
Avec mon associé, Alain, nous deviendrons, après eux, l’importateur pour la France.

Nous assemblerons quelques modèles très performants, sur la base des Golf 2, des 1800 et 2000/16s; ainsi que quelques Mercedes 2.3 réalésées à 2600 cc.
La percée de Oettinger, qui fût a VAG ce que AMG est à Mercedes, tracera la voie pour les futures GTI vraiment puissantes.
Ils ne sont malheureusement plus dans le coup.